Tous les articles par admin_isolationcomblesperdus.net

Isolation combles perdus, trouvez la bonne entreprise.

isolation combles perdu devisLa procédure d’isolation des combles perdus

Les combles sont dits « perdus » dans la mesure où ils ne sont pas habitables.

Les diverses alternatives pour isoler les combles perdus

De nombreuses approches sont envisageables pour isoler les combles perdus. La première consiste à dérouler les panneaux d’isolant à même le plancher des combles. Pour assurer la fixité de l’isolant, il est conseillé d’appliquer deux couches croisées. Une seconde solution consiste à étaler l’isolant par soufflage sur le plancher des combles en se servant d’un appareil. Cette alternative doit être effectuée par un spécialiste. Par ailleurs, dans le cas où les combles bénéficient déjà d’une isolation mais que vous désirez la rénover, la démarche à suivre est déterminée par l’état de l’isolation déjà présente. Ainsi, si l’isolation est encore en excellent état, autrement dit que la continuité de l’isolant est toujours assurée, qu’il n’y a aucun affaissement ni marque d’humidité, vous avez la possibilité d’adjoindre une couche d’isolant croisé au dessus de l’isolant existant. Autrement, il est préférable d’enlever l’ancien dispositif d’isolation puis de replacer une isolation plus performante.

Les mesures à prendre pour l’installation d’une isolation dans les combles perdus

Pour être opérante, l’isolation doit jouir d’une continuité sur l’ensemble du plancher. Veillez donc à ce que les combles soient assez aérés pour rejeter la chaleur en période estivale et ainsi limiter les risques de surchauffe. Pour ce qui est de l’isolation en vrac ou projetée, pensez à abriter vos combles de potentiels courants d’air car l’isolant en vrac s’avère parfois volatile. Les isolants placés autour des canaux de cheminée doivent à tout prix être ininflammables.

Points à souligner

Les PMR ou produits minces réfléchissants également nommés isolant minces, ne sont pas toujours efficaces. Ils ont toutefois la possibilité d’être utilisés en tant que complément d’isolation, qu’il faudra de ce fait apposer avec minutie afin d’éviter d’éventuels désordres et notamment des risques de condensation. En outre, le pare-vapeur combiné à l’isolant thermique est à placer sur le côté chaud c’est-à-dire à l’intérieur de la pièce et non au niveau de la paroi. Quand deux couches croisées sont appliquée, la seconde couche doit être lacérée et non détenir un pare-vapeur.

Comment déterminer l’efficacité des produits ?

La performance des isolants est évaluée grâce à leur résistance thermique R, notée sur l’étiquette de la certification « Acermi » de l’article. Cette résistance est sujette à fluctuation suivant la nature et l’épaisseur du matériau. Ainsi plus cette résistance thermique est élevée et plus l’isolation est efficace.

Est-il possible de jouir d’une subvention financière ?

Pour bénéficier d’un crédit d’impôt sur les frais de travaux réalisés en 2013, il importe à minima d’avoir disposé en plancher des combles perdus un isolant, de sorte que la résistance thermique soit supérieure ou égale à 7 et que l’isolant ait été installé par un spécialiste. Le crédit d’impôt équivaut à 15 % pour des travaux uniquement et 23 % pour des bouquets de travaux. Ce crédit est valable sur la main d’œuvre et l’équipement, en se conformant toutefois à un plafond de dépense estimé à 100 euros TTC/m².

-Isolation combles perdus –